LE CASTEL
wikiCASTEL - CALENDRIER - FORUM
Inscription - Rechercher - Liste des membres - FAQ
Dernière visite: 2018-09-22 18:26. Non connecté. Connexion.
Le Castel Forum Index » » Général » » QuelqU,un a idée de qui ont parle dans ce text!!! Réponse

Sujet: QuelqU,un a idée de qui ont parle dans ce text!!!

GonzzonG (Décodeur requis)
2004-03-13 14:34
Inscrit: Apr 06, 2002 Messages: 1987
Email | répondre en citant
6 mars 2004

*** Folk-pop
Lavoie, Kathleen; Moreault, Éric; Samson, Marc; Houle, Nicolas; Lesage, Valérie; Bourgault-Côté, Guillaume
Longueur : Long ( 1586 mots )

vol. Certes, il y a de belles surprises, comme cette reprise respectueuse d'Edgar, de Jean Leloup, ou encore cette collaboration avec Tryo (Rêve de rose), mais du reste, le

-----------------
Le Monde Des Guitares De Jean Leloup


©º°šš°º© J'aime la vie, mais cibole que c'est court et compliqué! On met beaucoup de temps à comprendre qu'on comprend rien. ©º°šš°º© GönZZönG

emmepé (Oui, mon avatar est un dildo)
2004-03-13 15:39
Inscrit: Jan 30, 2002 Messages: 1321
Email | répondre en citant
Pourrais-tu donner les références quand tu cites des trucs, steplaît?

Merci!

-----------------
Gnagna!

GonzzonG (Décodeur requis)
2004-03-16 08:07
Inscrit: Apr 06, 2002 Messages: 1987
Email | répondre en citant
Désolé... c'est seulement ces indices là que j'aie.

-----------------
Le Monde Des Guitares De Jean Leloup


©º°šš°º© J'aime la vie, mais cibole que c'est court et compliqué! On met beaucoup de temps à comprendre qu'on comprend rien. ©º°šš°º© GönZZönG

sd (Dictateur)
2004-03-16 08:25
Inscrit: Jan 18, 2002 Messages: 2720
Email | répondre en citant
Quote:

Le 2004-03-13 15:39, Mp³ a écrit:
Merci!




Quote:

Le 2004-03-16 08:07, GonzzonG a écrit:
Désolé... c'est seulement ces indices là que j'aie.


Étrange, non, d'avoir ces indices sans avoir le titre?!
Devrais-je compléter ta phrase avec "ces indices là que j'ai... gardés."?

Esse " hamster-recherchiste, hamster-gourouu, web-hamster " Dé
AKA
Esse " Des vidéos quicktime en DiiViiDii, ca donne pas une ben ben belle imaaage , mais coudonc, better than nothing! " Dé

Bon, bon, bon, voici:


Le Soleil
Arts Spectacles week-end, samedi 6 mars 2004, p. C6

Disques

*** Folk-pop
Drôle de patente !

Lavoie, Kathleen; Moreault, Éric; Samson, Marc; Houle, Nicolas; Lesage, Valérie; Bourgault-Côté, Guillaume

Homme d'intérêt/Proposeur d'attrait/Revendeur de bouette/Sourieur de pas vrai/Ayeur d'air frais/Chanteur de pommette/ Rameur de marais/Aimeur à rabais/Buveur de piquette/Faiseur d'à peu près/Lâcheur de projets/Viveur qui regrette... Faut-il en dire plus ? Daniel Boucher est de retour... pour le meil-leur et pour le pire ! Musicalement, le successeur de Dix Mille Matins remplit les attentes en marquant une rupture du précédent album quant aux arrangements. Moins monotone, la folk-pop de Boucher s'avère ici plus éclectique en ce qui a trait aux sonorités (arabisantes, chorales, claquettes, échantillonnages) et témoigne d'une volonté certaine d'évolution chez l'artiste qui n'a pas hésité à faire appel à une brochette de réputés musiciens pour collaborer à l'effort dont il signe la réalisation nerveuse. Là où Boucher manque de se renouveler, c'est dans ses textes écrits dans une langue parlée particulièrement châtiée, où il se permet des innovations abusives, et qui reprend la formule consacrée du Poète des temps gris avec ses "Barbouilleur de parchemin/Chercheur de lumière..." L'effet de nouveauté en moins, l'impression laissée est non seulement moins forte, mais sent la redite à plein nez. Certains s'en amuseront, d'autres trouveront à raison que l'époque du joual en tant que manifestation identitaire est depuis longtemps révolue. Kathleen Lavoie

Daniel BoucherLa Patente (Boucane bleue)

***1/2
ALTERNATIF

Ferdinand enivrant et organique

En musique comme ailleurs, chaque action engendre sa réaction. Le mouvement punk anglais a donné naissance au new wave. Il est donc normal qu'aux complaintes on-se-prend-la-tête à la Coldplay, on oppose la musique déglinguée et énergique de Franz Ferdinand. Le quatuor de Glasgow puise d'ailleurs largement au punk et au new wave pour son premier CD éponyme. L'énergie et le son lo-fi du premier ainsi que les sonorités du deuxième agrémentées à la sauce contemporaine donnent le goût à l'auditeur de se tirer partout. Simplicité et efficacité à la Pretenders, petite touche disco-pop à la Blondie, Franz Ferdinand n'a pas inventé le vinyle (ça, les jeunes, c'est l'ancêtre du CD, du temps de la préhistoire musicale où Jim Morrison vivait encore). Mais le groupe a justement compris qu'on pouvait réactualiser le meilleur de l'époque avec celui du temps présent pour proposer du rock alternatif organique et enivrant, de la vraie musique de party - sans quincaillerie électronique. Éric Moreault

Franz FerdinandFranz Ferdinand (Domino - Outside)

***
ALTERNATIF
Wilco... le génie en moins

Je ne sais pas pour vous, mais moi, un groupe qui dédicace son premier album à la mémoire d'Elliott Smith, le Dédé Fortin américain, ça me met en confiance. L'aficionado de Smith se sentira d'ailleurs en terrain connu sur le plan musical avec Me First, du quatuor The Elected. Bien que beaucoup plus audacieux dans l'expérimentation d'univers sonores et la création d'atmosphères, à la Flaming Lips, la formation de Blake Sennet favorise une musique poignante très mélodique entre folk, rock et country. Tiens, ça me rappelle autre chose, ça, le génie en moins... Ah oui ! Wilco. On vous dit tout ça pour vous situer, n'allez pas penser que The Elected se contente de copier bêtement : s'inspire serait plus juste. Le résultat vaut la peine qu'on s'y attarde. Le quatuor manque encore de cohésion et de profondeur - il a vu le jour en 2003 sur les cendres des groupes Ozma et Rilo Kiley - , mais son potentiel est évident. On aime bien, surtout de brillantes réussites comme Don't Blow It. É.M.

The ElectedMe First (Sub Pop)

****
CLASSIQUE
Sérieux Vengerov

La réunion de deux musiciens russes pour défendre des concertos si intimement rattachés à la musique anglaise que sont ceux de Britten et de Walton pourra, à prime abord, paraître pour le moins inattendue. Il en résulte pourtant un enregistrement impressionnant par la justesse de l'expression musicale, par l'impact de l'aspect purement technique des exécutants (entre autres, quelle vitalité rythmique !), par le soin à définir les contrastes entre les éléments "hispanisants", tourmentés ou élégiaques du Concerto pour violon de Britten ; ou à se confondre à la nature postromantique du Concerto pour alto de Walton. La sonorité de Vengerov se fait aussi richement généreuse à l'alto qu'au violon et son engagement d'interprète aussi persuasif qu'à l'accoutumée. Pour sa part, Rostropovich à la tête du London Symphony Orchestra apporte à la partie orchestrale très fournie de ces oeuvres une rare éloquence. Un disque d'une approche pas forcément facile mais combien valorisante.
Marc Samson (collaboration spéciale)

Britten/Walton - Vengerov/ Rostropovich (EMI)

***
CLASSIQUE
Flûte et harpe, un bon amalgame

Quoique peu de pièces aient été écrites originalement pour la flûte et la harpe, ces deux instruments n'en font pas moins bon ménage dans les nombreuses transcriptions qui en ont donné lieu. Surtout lorsque ce répertoire trouve pour le défendre Emmanuel Pahud (qui a renoué avec son poste de flûte solo du Philharmonique de Berlin) et Mariko Anraku (harpiste de l'orchestre du Metropolitan Opera). Cette collection de hits du répertoire classique, réunie sous le titre Beau Soir d'après la mélodie de Debussy, pourrait prendre une allure de "musique d'ambiance" si Pahud ne savait l'élever au-delà d'un tel produit de consommation. Grâce à son ins-tinct de musicien et à sa totale maîtrise de son instrument, il parvient à procurer un réel plaisir à réentendre des pages aussi familières, par exemple, que la Méditation extraite de l'opéra Thaïs de Massenet, ou la Sicilienne de Fauré. Et que dire de l'exceptionnelle netteté de son articulation dans la Csardas de Monti, pièce de virtuosité pure. M.S.

Pahud/AnrakuBeau Soir (EMI)

***1/2
ART ROCK
45 minutes bien agréables

Formé à la fin des années 90 par deux guitaristes prisant l'avant-garde jazz, The Evening est devenu, comme en témoigne Other Victorians, une bannière où convergent noize, art rock et électronica. Bien que certaines compositions puissent manquer, çà et là, de profondeur, ce premier album longuement mûri laisse présager un avenir florissant pour la troupe de San Francisco. C'est que tout chez The Evening est raffiné, du jeu à la prise de son en passant par la pochette. L'expérimentation étant toujours mise de l'avant, sans mettre en péril la dynamique de ses chansons, on va de surprise en surprise. La section rythmique est terriblement solide, le chant juste, mais ce qui brille d'abord et avant tout, c'est l'interaction entre Lee Burik et Patrik Sklenar, les deux artilleurs de six cordes. Ils offrent d'étonnants dialogues et ne chôment jamais pour trouver de nouvelles textures sonores. Si l'on peut se faire à la voix de Matt Rist, qui rappelle celle de Geddy Lee, il y a de quoi passer un 45 minutes des plus agréables. Nicolas Houle

The EveningOther Victorians (Lookout !)

***
POP FRANCOPHONE
Miro : la paresse du vaurien

Parue en France l'été dernier, la deuxième galette de Miro s'est fait attendre longtemps de ce côté-ci de l'Atlantique, changement d'étiquette oblige. Bien que l'on soit heureux de renouer avec les délires poétiques et musicaux de l'inimitable homme-orchestre, on reste sur notre appétit après une écoute d'En plein vol. Certes, il y a de belles surprises, comme cette reprise respectueuse d'Edgar, de Jean Leloup, ou encore cette collaboration avec Tryo (Rêve de rose), mais du reste, le talentueux vaurien semble avoir un peu bâclé le travail. La redite est de la partie (la pièce-titre évoque TBTC, Normalement rappelle Réactions en chaîne), tout comme les longueurs, trop fréquentes. Qui plus est, En plein vol manque cruellement d'unité et en vient à prendre la forme d'un fourre-tout de bonnes idées qui ne sont, malheureusement, jamais pleinement développées. Or voilà, Miro est si inventif et maîtrise si bien sa puissante voix que même s'il semble avoir paressé durant ce séjour en studio, il parvient à faire passer la pilule. N.H.

MiroEn plein vol (XIIIbis/D7)

***1/2
FOLK CONTEMPORAIN
Taima tout en contrastes

En inuktitut, taima veut dire "assez, passons à autre chose !" Avec sa musique qui transporte, le duo Alain Auger-Élisapie Isaac veut offrir une nouvelle vision des relations entre Blancs et Inuits, celle d'un échange sur un pied d'égalité. Est-ce le choc des cultures, celui des personnalités, celui des sexes ? En tout cas, Taima est un album tout en contrastes. Du murmure à la colère, de la complainte à la célébration, de la chaleur à la froideur, de la modernité aux traditions, les 11 plages du disque nous font visiter la gamme des émotions en inuktitut, en anglais et en français. La voix sensuelle et intense d'Élisapie Isaac, qui signe la plupart des textes, habite et enveloppe merveilleusement les musiques d'Alain Auger. Et si on voit apparaître des images sur ces notes, c'est probablement parce qu'Auger a déjà composé pour le cinéma. On ressent une légère impression de redondance au fil des chansons, mais c'est définitivement une création envoûtante. Valérie Lesage

TaimaTaima (Foulespin musique)

**
FOLK ROCK
Le joual de Kaïn

Le groupe Kaïn, un quatuor qui nous arrive de Drummondville, offre un premier album qui ne réinvente pas la roue, mais qui continue de la faire tourner. Pop culture aligne des chansons dans le style québécois comme on en a entendu bien d'autres avant. Les gars ont un sens de la mélodie assez bien développé, c'est leur principale qualité. On pourrait ajouter dans le tableau des "pour" la présence solide des guitares. Dans la colonne des "contre", un chanteur au timbre de voix assez ordinaire et au registre limité qui, comme beaucoup d'autres ces temps-ci, s'exprime dans une langue proche du joual. Désolée, chu pu capable, comme ils diraient. On peut aimer ça, moi ça m'écorche les oreilles. Steve Veilleux, l'auteur-compositeur-interprète et donc l'âme de Kaïn, gagnerait à épurer ses textes ; certains souffrent de lourdeurs. Autrement, il a quand même l'audace de se révolter contre le racisme, le mépris et la fausse misère. V.L.

KaïnPop culture (Les disques Passeport)

****
MUSIQUE DU MONDE
Mahwash : le juste retour

Radio Kaboul fut pendant un temps le meilleur moyen d'expression de la culture musicale afghane, métissée d'influences perses, iraniennes, indiennes ou grecques. Mais il y eut les Soviétiques, puis les talibans, et finie la radio et la reconnaissance pour les compositeurs. C'est un peu pour corriger cette injustice que Mahwash, la plus célébrée des chanteuses afghanes - exilée en Californie - , lance Radio Kaboul, album-hommage aux plus grands compositeurs afghans. Qualité irréprochable, de présentation comme de contenu. Dirigé par Khaled Arman, le groupe est composé de musiciens exilés, virtuoses d'harmonium, luth rubâb, tanbur, violon, flûtes bansuri, zerbaghali, tabla... Textes un brin mystiques (traduction incluse) célébrant l'amour, rythmes croisés de tous les Orients, et la superbe voix de Mahwash, légèrement voilée, maniant avec subtilité l'art de l'ornement vocal. Guillaume Bourgault-Côté (collaboration spéciale)

MahwashRadio Kaboul (Accords croisés - Fusion III)

***1/2
ROCK
Cohérence et expérience

Plusieurs se souviendront avec plaisir de la prestation livrée par The Frames en première partie de Calexico à la Salle Multi en octobre dernier. Le groupe irlandais, qui effectuera la première partie de l'excellent compatriote Damien Rice le 21 avril au Théâtre Outremont de Montréal, fait un retour sur disque avec une première sortie sur étiquette Anti (Daniel Lanois). Intitulé Set List +, le live met en évidence le travail en couches des guitares et la voix porteuse (ressemblant vaguement à celle de Gord Downie avec son trémolo) de Glen Hansard, l'âme, le chanteur et le principal auteur-compositeur de ce groupe qui a connu plusieurs changements de personnel au fil des ans. Avec son rock sous influence - étonnant mélange de folk (What Happens When the Heart Just Stops), de country (Rent Day Blues), d'alternatif (Stars Are Underground) et de punk britannique old school (Pavement Tune) - , le quintette offre une solide performance témoignant d'une longue expérience scénique. K.L.

The FramesSet List + (Anti)

AUTRES SORTIES

Clint BlackSpend My Time

Dave BrubeckFor All Time

Cheap TrickThe Essential Cheap Trick

Five Blind Boys of...Encore Collection

Hootie & the BlowfishThe Best Of (1993-2003)

Kris KristoffersonThe Essential Kris Kristofferson

Branford MarsalisThe Steep Anthology

SantanaLove Songs

New EditionHits

RAPPELS

- Daniel LavoieComédie humaine *** Chanson française Après huit ans d'absence, Daniel Lavoie revient avec un disque qui n'atteint peut-être pas le bel équilibre de son précédent Ici. Comédies humaines fait flotter une certaine tiédeur dans les émotions. La voix est belle, teintée de tristesse, mais le chanteur a déjà offert des interprétations beaucoup plus senties. (GSI Musique)

- MQui de nous deux **** Pop-rock Matthieu Chédid chante l'amour et s'amuse aussi avec M, son personnage. Si la musique pop était toujours aussi intelligente, la radio serait une bien meilleure amie. Les instrumentations de M sont riches et les arrangements soignés. (EMI)

- Mindy SmithOne Moment More **** Folk contemporain Pas besoin d'être devin pour prédire que Mindy Smith va devenir BIG. Son CD se veut un solide premier essai, comme on en en-tend rarement. (Vanguard - Fusion III)

-----------------
En forme avec Jean Leloup: 10/05/2000, 10/22/2003, 10/23/2003, 10/24/2003, 10/25/2003, 12/18/2003, 12/19/2003, 09/19/2006, 08/30/2008, 04/30/2009, 11/13/2009, 11/14/2009, 11/27/2009, 11/28/2009, 11/17/2011, 07/08/2012, 10/31/2015, 12/11/2015, 12/12/2015 | viva la vinyl! | échangisme | OiNK 4eva

GonzzonG (Décodeur requis)
2004-03-16 08:54
Inscrit: Apr 06, 2002 Messages: 1987
Email | répondre en citant
Encore Miro ...

un a zéro pour Sd... désolé Mp

-----------------
Le Monde Des Guitares De Jean Leloup


©º°šš°º© J'aime la vie, mais cibole que c'est court et compliqué! On met beaucoup de temps à comprendre qu'on comprend rien. ©º°šš°º© GönZZönG

emmepé (Oui, mon avatar est un dildo)
2004-03-16 14:06
Inscrit: Jan 30, 2002 Messages: 1321
Email | répondre en citant
Ben là, t'es tout pardonné

-----------------
Gnagna!

Réponse
Fermer ce Sujet Fermer ce Sujet Déplacer ce Sujet Effacer ce Sujet

Powered by phpBB Version 1.4.4
Copyright © 2000 - 2001 The phpBB Group
phpBB Created this page in 0.056 seconds.